Le Musée de Mogimont sort de terre !

10/05/2014

La Section Décoration a eu le plaisir de participer à un reportage de Tv-Lux sur le musée des Croyances Populaires de Mogimont, dont ils ont été les artisans. L’ancien musée de feu M. Fernand Denis avait été complètement vandalisé et M. Gronemberger, président du SI de Botassart, a donné carte blanche à notre section pour le reconstruire. Quand il nous a fourni comme source le livre « l’Ardenne méridionale belge » du Dr. Delogne, nous avons découvert l’Ardenne « dans son jus » il y a 150 ans.



En effet, le Dr. Delogne a profité de ses tournées médicales pour faire parler les anciens des villages de la Semois ardennaise : Alle, Oizy, Rochehaut, Frahan, Mogimont, Petit-Fays, Nafraiture, Membre, Bohan. Il les interrogeait sur l’état des routes, la culture et l’élevage, l’habillement et la nourriture, le commerce et les veillées, les écoles et les croyances.
Il a rassemblé ses notes dans un livre publié en 1911, qui offre une formidable base documentaire sur l’état de l’Ardenne au quotidien entre 1800 et 1850.

Devant un document d’une telle force, qui traduit si bien la simplicité des gens du cru, leur adaptation au milieu naturel et leurs racines en bonne partie celtiques, nous avons décidé de faire le maximum.

Chaque élève en fin de cycle était donc responsable d’un personnage. Le lieu étant humide et non chauffé, nous avons été poussés à utiliser des matériaux adaptés.

Quand nous avons vu se profiler une galerie de personnages de bonne qualité, il était temps de penser à la mise en place. J’ai proposé à Mr Gronemberger de créer une fresque pour donner plus d’ampleur et de cohérence au projet.

Thierry Sempels, un artiste spécialisé dans le celtique, nous a livré un crayonné plein d’intelligence et d’énergie et les élèves ont fait un concours pour obtenir la meilleure gamme de couleurs.

Nous avons ensuite agrandi la fresque en atelier, par panneaux séparés, que nous avons assemblés sur place sur deux étages de lattes murales, pour créer un jeu de profondeur. Pour cela, Mr Roiseux nous a gracieusement prêté et installé son échafaudage professionnel.

La peinture de la fresque s’est faite sur place, quand le climat le permettait.
Caroline Luffin, soucieuse du travail bien fait, est venue terminer sa partie pendant le mois de juillet, alors qu’elle avait terminé ses humanités !

L’équipe suivante a terminé la fresque et amélioré les personnages, qui étaient toujours en atelier.

M. de Lannois, le successeur de Mr Gronemberger, convaincu de la qualité de notre travail, a investi des milliers d’euros dans la construction d’une palissade vitrée pour protéger le décor.

Il a ensuite fallu transporter les personnages à Mogimont, et leur faire descendre les escaliers. Certains, comme le loup-garou, ont mobilisé 5 adultes.
Un pépé, à St-Eloi, s’est levé de son banc quand il a vu passer devant lui un énorme loup-garou dans une remorque !

L’équipe actuelle, a effectué les accessoires, les retouches et le décor de sol.

C’était une très belle expérience, qui a soulevé l’enthousiasme de trois équipes successives. Nous remercions le SI de Botassart d’avoir fait confiance à la jeunesse.

Il restait à écrire les explicatifs, sans lesquels le décor aurait paru bien hermétique.

Ils s’adressent à tous les âges et niveaux culturels, et ont pour but de stimuler l’imaginaire du visiteur. Ils sont téléchargeables sur www.arbp.be/mogimont (on peut également poster des commentaires). Mais attention : cela ne remplace pas une visite réelle, car la photo et la vidéo ne parviennent pas à rendre l’effet d’ensemble, ni ce qu’on peut ressentir sur place.

Aujourd’hui, le musée est ouvert toute l’année, sans droit d’entrée. Un banc pic-nic permet d’y faire une pause.

Nous espérons que certain(e)s y découvriront une partie de leurs racines, que d’autres développeront des contes, fictions, leçons ou articles historiques, des circuits de promenades… Il y a tant de choses à faire avec cette matière !

Sans forcément le savoir, nous vivons dans une région fabuleuse !

Retour